Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Archiprêtré de Phalsbourg  Communauté St Jean Baptiste des Portes d'Alsace

Homélie du 31ème dimanche du T.O. 2013

5 Novembre 2013 , Rédigé par cathophalsbourg.over-blog.com

Homélie du 31ème dimanche du T.O. 2013

Luc 19,1-10

Chers amis,

Chercher Jésus, rencontrer Jésus: depuis 2000 ans, c’est toujours la même expérience qui nous est contée dans l’Evangile et qui continue à se reproduire aujourd’hui, si nous sommes attentifs à notre vie.

Voyez Zachée, le chef des publicains. Voilà le type même qu’on ne voudrait surtout pas avoir chez soi, genre inspecteur des impôts, mais malhonnête.

Cet homme, si mal vu, si détesté et franchement, -par bien des côtés- détestable, cet homme n'avait pourtant plus en tête qu’une seule idée, qu’une seule passion : voir Jésus.

Jésus allait passer: c'était la chance de sa vie! Fallait pas se rater : il avait tellement rater de choses dans son existence dorée !

Bien des obstacles se dressaient entre lui et Jésus de Nazareth.

D'abord son passé de collecteur d'impôts au service de l'occupant. C’était un collabo !

Puis la réputation qu'il s'était faite de ne pas s'embarrasser de scrupules. Cet homme n’avait aucun cœur : il n’a jamais fait de cadeau à personne. Il a fait payer les plus pauvres jusqu’au dernier sou.

Enfin et surtout, sa petite taille, qui le désavantageait dans la foule compacte. On le prenait pour un nabo !

Mais il voulait voir Jésus, et rien ne l'arrêterait, ni le poids du passé, ni le handicap du présent. Et Zachée met son intelligence au service de sa recherche.

Il sait qu’il y a pour Jésus un point de passage obligé; c'est là que Zachée l'attendra. Il a repéré un sycomore, genre de faux platane. Il grimpe dans ce sycomore pour échapper à la pression de la foule, le cœur battant d'espérance, et tout étonné de sa propre audace.

C'est bien calculé. Il est d’ailleurs doué pour ça. Mais Jésus va dépasser tous les calculs et toutes les espérances de Zachée.

Zachée voulait le voir? Jésus, de lui-même, lève les yeux vers l'arbre, avant tout appel. Et c'est lui qui prend l'initiative: "Zachée, descends vite, car il me faut aujourd'hui demeurer chez toi!"

Quelle grâce pour Zachée. Comme Dieu est bon. Je ne sais pas si vous avez déjà fait l’expérience de la radicale bonté de Dieu envers vous ! Dieu est bon. En Jésus, dans cet épisode, comme dans les autres lectures de ce dimanche, il nous est rappelé cette vérité de la radicale bonté de Dieu envers tous.

Par pitié, ne disons jamais que Dieu a bien puni untel pour ses fautes. Dieu ne punit pas. Il aime. Certes, par amour, il cherche à redresser sa créature, pour qu’elle retrouve sa dignité. Mais toujours par amour et par bonté, jamais par esprit de vengeance.

Et toujours en venant visiter. Depuis le jardin d’Eden, Dieu vient visiter l’humanité perdue. Dieu nous visite, me visite, vient chez moi.

Comme il y a deux mille ans, Jésus me dit : « descends vite : aujourd’hui il faut que j’aille demeurer chez toi ! »

L’homme d’aujourd’hui semble si perdu, si paumé. Oui, c’est la vérité, et certains encore plus que d’autres. Mais, et je paraphrase le livre de la Sagesse, comment l’homme, même perdu, pourrait-il subsisté, si tu ne l’avais voulu, Seigneur ?

Dieu désire venir chez tout homme. Dieu veut que tout homme puisse entrer dans son bonheur, sa bonté.

En ces temps de peurs et de grisailles dans notre société, nous sommes vraiment invités à poser un acte de foi en Dieu. Et c’est cette foi qui sauve et qui sauvera le monde !

Amen.

Partager cet article

Repost 0