Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Archiprêtré de Phalsbourg  Communauté St Jean Baptiste des Portes d'Alsace

La Belgique franchit une nouvelle étape vers l’élargissement de l’euthanasie aux mineurs

27 Novembre 2013 , Rédigé par cathophalsbourg.over-blog.com Publié dans #Réflexions

Journal La Croix du 27-11-13

La Belgique franchit une nouvelle étape vers l’élargissement de l’euthanasie aux mineurs

Onze ans après l’entrée en vigueur de la loi belge sur l’euthanasie, et après plusieurs mois de débats, la commission des affaires sociales et de la justice du Sénat s’est prononcée hier en faveur d’une extension aux mineurs.

Le texte doit encore être voté en séance plénière du Sénat puis de la chambre des députés, mais l’étape importante et symbolique de l’existence d’une majorité parlementaire en faveur d’une extension de la loi sur l’euthanasie a été franchie mercredi 27 novembre. Les commissions réunies des affaires sociales et de la justice du Sénat ont en effet adopté par 13 voix contre 4, la proposition de loi qui vise à étendre aux mineurs le cadre légal l’autorisant.

Après des mois de débats et d’auditions, un consensus majoritaire s’est formé autour de la possibilité d’accorder l’euthanasie aux « mineurs en fin de vie », qui font état de souffrances physiques insupportables et inapaisables causées par un accident ou une maladie, dont le décès est prévu à brève échéance. Le texte ne prévoit pas d’âge minimum ; il retient seulement le critère de la « capacité de discernement » du mineur, attestée par un psychologue.

les responsables religieux opposés à la loi

Cette proposition a été soutenue par une majorité constituée des socialistes et des libéraux, francophones et néerlandophones, des Verts, ainsi que du parti de la Nouvelle Alliance flamande. Les élus chrétiens démocrates flamands et francophones ont voté contre. « Peut-on raisonnablement demander à un enfant en fin de vie de demander à son père ou sa mère, qui lui ont donné la vie de la lui retirer ? On va faire porter aux enfants un poids psychologique considérable », dénonce le sénateur François Delpérée.

Des voix de plus en plus nombreuses se sont élevées ces jours-ci contre cette loi. Mardi soir, quelques dizaines de « veilleurs » s’étaient retrouvé devant le Sénat pour témoigner de leur opposition à l’extension de la loi. Les responsables des grandes religion monothéistes de Belgique ont exprimé « leur déception et leur tristesse » dans un communiqué commun.

« Les soins palliatifs et la sédation sont une manière digne d’accompagner un enfant qui meurt de maladie », écrivent-ils. «Ne banalisons pas l’acte de donner la mort », demandent-ils à nouveau.

déjà une loi aux Pays-Bas

Le texte doit à présent être examiné en séance plénière. Il n’est pas sûr qu’il soit accordé dans les mêmes termes dans les deux chambres avant la fin de la législature. Si la Belgique adopte cette loi, elle sera le deuxième pays, après les Pays-Bas, à légaliser l’euthanasie pour des mineurs.

La législation néerlandaise fixe cependant un âge légal minimum de 12 ans. Depuis 2002, seuls cinq cas d’euthanasie sur des mineurs y ont été enregistrés et aucun projet de modification de la loi n'est à l'étude.

Raphaëlle d’Yvoire, à BRUXELLES

La Belgique franchit une nouvelle étape vers l’élargissement de l’euthanasie aux mineurs

Partager cet article

Repost 0