Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Archiprêtré de Phalsbourg  Communauté St Jean Baptiste des Portes d'Alsace

Laurent Fabius met en garde contre l'instrumentalisation des religions

7 Novembre 2013 , Rédigé par cathophalsbourg.over-blog.com Publié dans #actualités

Journal La Croix du 07-11-2013

Avec cet article

« L’analyse des évolutions en matière religieuse est un outil essentiel à la compréhension du monde »

Laurent Fabius met en garde contre l’instrumentalisation des religions

Le ministre des affaires étrangères a précisé le 6 novembre la position de la France par rapport à la montée du fait religieux dans le monde.

La France a conscience que la laïcité n’est pas un modèle transposable à travers le monde. Mais elle entend défendre les principes universels que sont la liberté de conscience, la neutralité de l’État par rapport aux religions et la primauté des droits civils et politiques sur une norme religieuse qui restreindrait les droits de l’homme – et de la femme. Tel est le cœur du discours qu’a prononcé le ministre des affaires étrangères, Laurent Fabius le 6 novembre en conclusion d’un colloque organisé par Sciences-Po Paris sur le thème « Religions et politique étrangère », avec le soutien de son ministère.

Une prise de parole sur un tel sujet est très rare de la part d’un chef de la diplomatie française, du fait justement de la laïcité. Mais l’importance croissante du fait religieux dans la vie internationale a poussé le ministère à définir une doctrine.

Un piège pour les Etats et les communautés

Les conflits et les tensions religieuses posent aujourd’hui trois sortes de défis dans les relations internationales, a notamment affirmé le chef de la diplomatie française. D’abord, « l’instrumentalisation des religions au service de luttes politiques, qui constitue un piège redoutable pour les États comme pour les communautés religieuses ». Elle permet en effet « à l’extrémisme religieux de contaminer les conflits locaux qui se prolongent et s’éternisent, du Cachemire à la Tchétchénie en passant par la Syrie ».

« Cette instrumentalisation se nourrit d’une lecture fondamentaliste de la religion qui tend notamment à opposer religion et culture », a précisé Laurent Fabius. « Dans le discours de responsables politiques opportunistes puis dans l’imaginaire des belligérants, on voit ainsi apparaître une superposition explosive de clivages confessionnels qui tendent à donner aux revendications un caractère religieux, voire sacré. »

Les droits des minorités

Le deuxième défi, selon Laurent Fabius, concerne le sort des minorités – notamment les chrétiens au Proche et au Moyen-Orient, dont la présence « participe à la diversité et à la richesse immémoriale de cette partie du monde ». Le ministre des affaires étrangères a regretté qu’en Syrie, ils soient « parfois instrumentalisés » par un régime dont ils pensent qu’il constitue une protection efficace. « Seule une transition politique conduisant à une véritable transition démocratique assurera les droits de tous pour l’avenir », a-t-il affirmé.

Enfin, le troisième défi est posé par les États qui font de la religion un axe fort de leur politique étrangère. C’est ainsi que des polémiques sur la question du blasphème ont eu des échos jusqu’à l’ONU.

Religieux et politiques doivent agir ensemble

Dans ce contexte, la France entend dénoncer la confessionnalisation des crises. Dans le monde arabe, elle estime, comme l’a dit François Hollande en Tunisie le 6 juillet dernier, que « l’islam et la démocratie sont compatibles », mais souligne que le « progrès politique, économique et social demande la participation de tous ».

Face aux dérives, « religieux et politiques doivent agir ensemble de manière responsable », a conclu Laurent Fabius. « Aux personnalités religieuses de peser par leur autorité morale en faveur du dialogue, notamment par des prises de position communes, des médiations, du travail de terrain. Aux responsables politiques et diplomatiques de chercher sans relâche les formes politiques capables d’assurer une coexistence pacifique durable. »

JEAN-CHRISTOPHE PLOQUIN

Laurent Fabius met en garde contre l'instrumentalisation des religions

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :