Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Archiprêtré de Phalsbourg  Communauté St Jean Baptiste des Portes d'Alsace

Jean-Claude Ameisen, grand témoin au procès Bonnemaison, plaide pour les soins palliatifs

24 Juin 2014 , Rédigé par cathophalsbourg.over-blog.com Publié dans #actualités

Jean-Claude Ameisen, grand témoin au procès Bonnemaison, plaide pour les soins palliatifs

Après Jean Leonetti et Didier Sicrard (Cf. Synthèse Gènéthique du 20 juin 2014), Jean-Claude Ameisen, président du Comité consultatif national d’éthique (CCNE) a été appelé à témoigner, hier lundi 23 juin, à la barre de la Cour d’assises des Pyrénées. Se gardant de donner son avis sur le cas Bonnemaison, Jean-Claude Ameisen a fait connaître la position du CCNE sur les enjeux de fin de vie.

Plaidoyer en faveur des soins palliatifs. "Ce qui frappe aujourd’hui le Comité national d’éthique, c’est la caractère inacceptable du non-accès d’un grand nombre de patients à ces soins palliatifs alors que ce droit est inscrit dans la loi depuis 15 ans". Il explique qu’en France 80% des personnes qui devraient pouvoir en bénéficier pour être soulagées n’y a pas accès.

Débats récents. En 2000, le CCNE avait rendu un avis se prononçant sur une "exception d’euthanasie". En juillet 2013, il avait majoritairement recommandé de ne pas légiférer sur le suicide assisté ni l’euthanasie (Cf. Synthèse Gènéthique du 2 juillet 2013). En décembre 2013, un "panel de citoyens" avait préconisé la légalisation du suicide assisté et une "exception d’euthanasie" (Cf. Synthèse Gènéthique du 16 décembre 2013).

En fin d’audience, le Dr Marc Renoux, vice-président de l’Ordre des médecins des Pyrénées-Atlantiques, a défendu la loi Leonetti, la qualifiant de "chef d’œuvre" et de préciser qu'elle serait "totalement adaptée à toutes les situations de fin de vie". Il dénonce "ceux qui veulent, avec une habileté consommée, voir la loi évoluer. Tout en évitant de prononcer le mot euthanasie, en parlant surtout de compassion, ils veulent arriver à une législation de l’aide active à mourir et à une assistance active au suicide. Pour moi ce serait une banalisation effrayante de l’euthanasie".

La Croix (Pierre Bainvault) 23/06/2014

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :