Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Archiprêtré de Phalsbourg  Communauté St Jean Baptiste des Portes d'Alsace

L'Eglise catholique appuie la lutte contre l'esclavage moderne

9 Mai 2012 , Rédigé par La Croix Publié dans #actualités

La CROIX du 9 mai 2012

Le trafic d’êtres humains touche chaque année plus de 2,4 millions de personnes dans le monde, pour des profits estimés à 32 milliards de dollars (25 milliards d’euros). Les victimes, originaires du Sud et attirées par des promesses d’emploi en Europe ou dans le Golfe, sont âgées en moyenne de 25 ans.


Face à ce fléau, le Conseil pontifical Justice et Paix et l’épiscopat britannique ont organisé, mardi 8 mai au Vatican, une conférence internationale en vue d’intensifier la collaboration de l’Église catholique avec la justice et mettre en œuvre une stratégie de prévention.


« La personne, a souligné le cardinal ghanéen Peter Turkson, président du conseil pontifical, n’est pas une marchandise corvéable à merci. » Prostitution, endettement à vie, travail forcé, exploitation domestique sont le lot commun de ces « esclaves modernes », selon les termes du cardinal. Sans papiers, mal logés, ils sont sous l’emprise financière, voire psychologique, des trafiquants. Ce trafic est considéré comme la deuxième activité illégale la plus rentable, après le trafic d’armes.

Crainte du tourisme sexuel aux JO de Londres

Plus de 70 experts (diplomates, policiers, religieux, ONG) ont mis en commun, durant ce colloque, leurs expériences. Ils ont regretté que plusieurs pays membres du G 8, de l’Union européenne ou du Conseil de coopération du Golfe, n’aient pas ratifié la convention internationale sur la protection des droits des migrants et de leurs familles, « privant ainsi ces personnes de toute protection juridique », a déploré le cardinal Turkson.


Sœur Eugenia Bonetti, qui suit ce dossier au sein de l’Union des supérieures majeures d’Italie, a, pour sa part, souligné la nécessité d’accompagner ces personnes sur le long et difficile chemin de la réinsertion. L’Église, en raison de son implantation universelle (diocèse, associations caritatives, congrégations religieuses) figure souvent, dans ce combat, parmi les acteurs de premier plan.


À l’issue du colloque, un appel a été lancé pour que les Jeux olympiques de Londres, cet été, « ne deviennent pas l’occasion d’un développement du tourisme sexuel et de la prostitution ». Appuyant les évêques d’Angleterre et du Pays de Galles, préoccupés par cette éventualité, le cardinal Turkson a exhorté les organisateurs des JO « à être très attentifs à la présence de ces trafiquants et à ne pas tomber dans leur piège ».


F. M., à Rome

Partager cet article

Repost 0