Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Archiprêtré de Phalsbourg  Communauté St Jean Baptiste des Portes d'Alsace

Message de Mgr Raffin pour le Carême 2013

16 Janvier 2013 , Rédigé par cathophalsbourg.over-blog.com Publié dans #Paroles de notre évêque

Message pour le Carême 2013

 

 

 

            Chers frères et sœurs,

 

 

            Mercredi 13 février, jour des Cendres, nous nous mettrons en route vers Pâques. Pendant un peu plus de six semaines, nous nous préparerons à fêter la Résurrection du Seigneur, cœur de notre foi, et à renouveler au cours de la vigile pascale les promesses de notre baptême. Comme chaque année, certaines communautés paroissiales auront la joie d’accompagner des catéchumènes adultes qui seront baptisés, confirmés et eucharistiés à Pâques.

 

            L’évangile du mercredi des Cendres nous donne notre feuille de route. Il nous invite à faire l’aumône, à prier et à jeûner dans le secret, c’est-à-dire dans la discrétion, sans tambour, ni trompette.

 

            Faire l’aumône, c’est de nos jours une expression dévaluée, mais ce que signifie l’aumône, à savoir le partage de nos biens avec les plus pauvres, reste d’une brûlante actualité.

 

            A l’Ascension, se tiendra à Lourdes un grand rassemblement des délégués de tous les diocèses de France, intitulé Diaconia 2013. Comme en 2007, où de nombreux délégués s’étaient retrouvés à Lourdes pour mettre en œuvre les nouvelles orientations concernant la catéchèse (Ecclesia 2007), six ans plus tard, d’autres délégués s’y retrouveront autour de la Diaconie (Diaconia 2013).

 

            Qu’est-ce que la Diaconia ou la Diaconie ? C’est un mot, utilisé cent une fois dans le Nouveau Testament, qui signifie service. Comme je vous l’écrivais dans mon dernier message de Noël : « Ce que Jésus veut changer parmi les hommes, ce sont leurs relations. Il veut faire d’eux des frères qui pratiquent les uns à l’égard des autres le service mutuel, car, pour lui, régner c’est servir. Il s’est fait lui-même le serviteur de tous en lavant les pieds de ses disciples au moment d’entrer dans sa passion. Ses disciples d’aujourd’hui n’ont pas d’autre chemin, s’ils veulent apporter quelque remède au mal-être collectif et manifester à tous la pertinence de l’Evangile : devenir serviteurs les uns pour les autres ». La Diaconia, c’est ce service.

 

            Les Actes des Apôtres nous montrent que le souci du partage et du service est très présent dans la première communauté chrétienne, à Jérusalem. Le chapitre 6 nous apprend qu’à l’occasion d’un conflit né d’un partage inéquitable entre les veuves de langue grecque et les veuves de langue hébraïque, les Douze apôtres ont créé avec la communauté et pour la communauté un service nouveau qu’ils vont confier à « sept hommes estimés de tous, remplis d’Esprit Saint et de sagesse » au cours d’un véritable rite liturgique. Ils ne se contentent pas de désigner ces sept hommes, comme un responsable qui répartit les tâches au sein d’une communauté, mais « après avoir prié, ils leur imposèrent les mains ». Et, ce faisant, ils donnent naissance à la Diaconie, qui devient une composante essentielle de toute communauté chrétienne, avec l’administration des sacrements et l’annonce de la Parole.

 

            A chaque époque de sa longue histoire, l’Eglise a su trouver les réalisations adaptées aux besoins du moment : ce fut longtemps le ministère des diacres puis celui des congrégations religieuses ou d’associations de fidèles. L’Eglise créa léproseries, maternités et hôpitaux. Qui ne connaît toutes les initiatives que sut prendre en son temps le grand saint Vincent de Paul pour que les pauvres soient bien servis ?

 

            De nos jours, de nombreuses organisations caritatives relevant de notre Eglise prennent en charge les pauvres : Secours Catholique, Conférences St Vincent de Paul, Equipes Saint-Vincent, C.C.F.D., chez nous Equipe Rue et tant d’autres. Elles sont animées par des bénévoles et sont soutenues par la générosité des fidèles. Leur engagement est devenu irremplaçable et il constitue une magnifique illustration de la Diaconie de l’Eglise.

 

            Diaconia 2013 entend bien sûr confirmer ces divers engagements, mais elle voudrait aller plus loin, en permettant à toute communauté chrétienne de vivre la diaconie comme une composante essentielle de sa vocation et de sa mission.

 

            Il y a cinquante ans, l’un des maîtres-mots de l’aggiornamento de Vatican II fut de susciter une Eglise servante et pauvre. Cet aggiornamento est toujours à reprendre et c’est là l’objectif du rassemblement de Lourdes.

 

            Notre diocèse enverra à Lourdes deux représentants par archiprêtré. Dans la désignation de ces représentants, on veillera à choisir des personnes neuves et notamment des personnes qui ont su vaincre la précarité qui les menaçait en se prenant en main.

 

            Bonne marche vers Pâques et heureuse découverte de la Diaconie !

 

 

 

 

 

 

 

fr. Pierre RAFFIN, o.p.

évêque de Metz

 

Partager cet article

Repost 0