Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Archiprêtré de Phalsbourg  Communauté St Jean Baptiste des Portes d'Alsace

Message de conclusion de notre évêque à la suite de sa visite pastorale

6 Juin 2013 , Rédigé par cathophalsbourg.over-blog.com Publié dans #Paroles de notre évêque

Visite pastorale de l'Archiprêtré de Phalsbourg (26 mai-2 juin 2013)

Message de conclusion

Chers frères et sœurs,

C'est avec un grand plaisir que j'ai retrouvé votre belle région, même si le soleil n'a pas été souvent au rendez-vous. Merci de votre accueil toujours chaleureux et de votre fidélité chrétienne !

En cinq ans, vos communautés de paroisses ont fait de grands progrès, les équipes d'animation pastorale ont acquis une véritable maturité et sont capables non seulement de faire face aux exigences du présent, mais encore de préparer l'avenir. C'est en effet un devoir pour les pasteurs et leurs collaborateurs immédiats de préparer l'avenir, même si on ne le connaît pas avec une totale précision.

Ce qui apparaît certain, c'est qu'à vues humaines, on va vers un vieillissement généralisé de la population et une paupérisation grandissante. La population de vos beaux villages vieillit, beaucoup de leurs jeunes partent ailleurs pour trouver du travail. Si la génération des retraités et de leurs enfants disposent encore de ressources convenables, il n'en sera pas de même pour la génération qui suit. Quelle présence d'Eglise sera possible dans ces nouvelles conditions de vie ? Pourra-t-on garder toutes les paroisses et toutes les églises ? De quelles ressources humaines et financières disposera-t-on pour les faire vivre ? Les prêtres seront assurément moins nombreux. Il ne s'agit pas pour moi de sombrer dans le pessimisme, mais de vous inviter au réalisme.

Comme je vous l'ai dit dans mon intervention de dimanche à Phalsbourg, en vingt-cinq ans d'épiscopat en Moselle, j'ai été le témoin de nombreux bouleversements socio-économiques et ecclésiaux. La Moselle n'est plus le département économiquement riche qu'elle a été. Beaucoup d'entreprises ont disparu et le chômage surtout des jeunes est important. Le pays de Phalsbourg et de Sarrebourg est d'après les observateurs en meilleure position que le reste de la Moselle, mais il est aussi éprouvé. J'ai assisté impuissant à la disparition de plusieurs communautés religieuses. Nous avons dû fermer le Lycée-Collège Saint-Augustin de Bitche qui était un fleuron du diocèse...

Dans mon message de 2008, je soulignais l'importance de la communauté franciscaine de Bonnefontaine et de la communauté SMA du Zinswald. Je me réjouis toujours de leur présence et je les remercie vivement de leur engagement, mais je suis aussi obligé de constater que leurs forces ont diminué, faute de renforts suffisants, et je ne vois pas de signes précurseurs d'une amélioration véritable.

Il vous faut donc avancer avec courage, mais aussi avec lucidité vers un avenir incertain, marqué par la précarité dans tous les domaines. C'est sans doute le visage que la croix de Jésus prend pour vous au cours de la décennie à venir. En pareille situation, la lucidité et le sens de l'anticipation sont de mise. Je les souhaite surtout à vos pasteurs et à leurs collaborateurs immédiats.

Cette exigence de prévoyance doit s'accompagner d'une grande attention aux jeunes générations : les jeunes parents et leurs enfants, les grands jeunes. Il faut éviter qu'ils ne soient une génération sacrifiée. Certes, on ne les voit pas assez dans nos circuits d'église et nos assemblées, aussi faut-il tout entreprendre pour les rejoindre et les associer à la préparation de l'avenir. En 2008, j'avais proposé des réflexions sur la pastorale des jeunes, elles demeurent valables. J'ai d'ailleurs constaté avec satisfaction que beaucoup de choses avaient été prises en compte, mais il y a encore beaucoup à faire. J'approuve en tout cas tous vos efforts pour la mise en place du projet global de catéchèse et une préparation à la confirmation en archiprêtré. Les écoles, collèges et lycées catholiques sont évidemment partie prenante de la pastorale diocésaine des jeunes : je souhaite que Saint-Antoine de Phalsbourg y soit pleinement associé, ainsi que le précise le Statut de l'Enseignement Catholique en France.

Le culte de saint Augustin Schoeffler demeure toujours vivant vingt-cinq ans après sa canonisation. Deo gratias ! Le témoignage donné au XIXe siècle par ce jeune martyr de chez vous est un appel aujourd'hui pour les jeunes. On ne réussit sa vie que si on la donne, à Dieu et aux frères. Même si nous ne sommes pas appelés au martyre sanglant d'Augustin Schoeffler, nous pouvons aimer et nous donner comme lui, c'est là notre vocation et notre mission de chrétiens, aimer et nous donner.

Ce rappel fondamental est l'occasion de remercier tous ceux qui parmi vous se donnent pour faire vivre leur Eglise : les prêtres et les religieux, les membres des EAP, les conseils de fabrique, tous ceux et celles qui de près ou de loin assurent la catéchèse, tous ceux et celles qui rendent de petits services sans faire de bruit. Que le Seigneur soit leur récompense !

Message de conclusion de notre évêque à la suite de sa visite pastorale

Partager cet article

Repost 0